Du coquillage aux pierres de go

Zoom sur l’origine des pierres de go traditionnelles : les pierres en coquillage (blanches) et ardoise (noires). S’il n’existe qu’un seul type d’ardoise (venant de la province de Wakayama), les japonais distinguent encore trois qualités de coquillage, extrait de différentes parties des coquilles de palourdes géantes : Yuki (neige), la plus recherchée, qui se reconnaît aux fines lignes parallèles gris pâle striant la pierre ; Tsuki (lune), aux lignes grises courbes et moins régulières et enfin Jitsuyo, qui ne présente pas de motifs réguliers et dont la couleur tire légèrement sur le brun.

Voici quelques photos des étapes de fabrication :

Et un champs de pierres de go qui laisse rêveur:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *