Jeu d’échecs, règles du jeu et position des pièces

Règles générales du jeu d’échecs
Chaque joueur dispose de sa couleur propre (soit blanc, soit noir). Les échecs se jouent de façon alternative, les coups sont donc joués à tour de rôle. Le joueur Blanc joue en premier. Chaque pièce du jeu dispose d’un mode de déplacement spécifique, les pièces qui se trouvent sur une case accessible en un coup peuvent être prises (elles sont dites menacées). Une pièce qui est prise est retirée du jeu et la pièce qui a effectué la prise prend sa place.
Lorsque le roi est menacé de prise, on dit qu’il est en échec. Si la prise du roi ne peut être évitée en le déplacant sur une case sauve, en interposant une autre pièce ou en capturant la pièce qui le menace on dit qu’il y a échec et mat, ce qui marque la fin de la partie.
Il existe d’autre part des règles spéciales de déplacement (roque, prise en passant) et la possibilité pour un pion atteignant le bord opposé de l’échiquier de se transformer en une autre pièce (la promotion).
Formation ou position initiale des pièces au jeu d’échecs
En début de partie Chaque pièce doit être positionnée sur la case appropriée (voir fig.1).
Attention: la dame blanche sur une case blanche et la dame noire sur une case noire.

(fig.1)
Pièces et déplacement des pièces

Roi
le roi se déplace d’une case dans toutes les directions. Il dispose également d’un mode de déplacement specifique appellé le roque. Sa capture marque la fin de la partie.

Dame
La dame, la pièce la plus puissante du jeu, se déplace dans toutes les directions sans limite, mais ne peut jamais passer au dessus des autres pièces.

Fou
Le fou se déplace en diagonale (donc toujours sur la même couleur de case). Il se déplace sans limite mais ne peut jamais passer au dessus des autres pièces.

Cavalier
Le cavalier se déplace en “L” et peut passer par dessus les autres pièces.

Tour
La tour se déplace en ligne droite à la verticale ou à l’horizontale. Elle se déplace sans limite mais ne peut jamais passer au dessus des autres pieces.

Pion
Un pion, lorqu’il ne prend pas de pièce adverse, avance d’une case à la verticale et toujours vers l’avant. Si un pion n’a pas encore bougé depuis le début de la partie il est alors autorisé à avancer verticalement de deux cases d’un coup si le joueur le désire.
Lorqu’il prend une pièce adverse, le pion se déplace en avançant d’une case en diagonale (il ne peut pas prendre en reculant). Il existe en outré des règles particulières apliccablent au pions (la prise en passant et la  promotion). Lorsqu’un pion atteint la dernière ligne adverse, il est alors promu et se voit troqué pour une pièce au choix parmis les pièces suivantes: dame, tour, fou ou cavalier. La promotion est obligatoire.

Le roque
Le roque permet de jouer 2 pièces en même temps dans le but de mettre le roi à l’abri. Il y a deux types de roque, le petit roque et le grand roque. Pour achever un roque certaines conditions doivent être respectées:
1/ Il ne doit y avoir aucune pièce entre le roi et la tour
2/ Ni le roi, ni la tour ne doivent avoir été déplacé.
3/ Le roque ne peut être réalisé si cela met en danger le roi ou la tour.
Petit roque: Le roi blanc se déplace de deux cases en direction de la tour, et la tour se place à gauche du roi.
Grand roque: Le grand roque s’effectue sur le même principe que le petit roque, le roi se déplace donc de deux cases en direction de la tour, et cette dernière se place à la droite du roi.

La prise en passant
Lorsqu’un pion se trouve sur la cinquième rangée et que l’adversaire avance un pion de deux cases sur une colonne voisine (les deux pions se retrouvent alors côte à côte sur la même rangée) le premier pion peut alors prendre de second. Pour réaliser la prise en passant le joueur avance son pion en diagonale en passant sur la sixième rangée et élimine le pion adverse de l’échiquier

La promotion
Lorsqu’un pion atteint la dernière rangée, Il doit être changé contre une pièce de sa couleur qui peut être au choix une dame, une tour, un fou ou un cavalier. On dit alors que le pion est promu.
La promotion n’est pas limitée aux pièces déjà capturées, il est donc possible d’avoir deux dames ou plus sur le même échiquier.
Lorsque l’on ne dispose pas d’une deuxième dame on la matérialise souvent par une tour posée à l’envers, sauf en  compétition pour esquelles les règles officielle de la FIDE obligent à utiliser une véritable dame.
La dame étant la pièce la plus puissante du jeu elle est souvent choisi pour opérer la promotion. Lorsqu’une pièce autre que la dame est choisie on parle de sous-promotion.
Parfois le choix de la pièce promue n’a pas de réelle importance dans la mesure où elle sera immédiatement capturée.
La sous-promotion appliquée à un cavalier peut être bénéfique si elle met le roi adverse en échec ou si elle vise à créer un réseau de mat.
La sous-promotion peut également permettre d’éviter le pat.

La règle du jeu officielle complète de la FIDE (traduite en Français par la FFG ) est téléchargeable sur le site de la fédération Française d’échecs; http://www.echecs.asso.fr/Default.aspx?cat=18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *